SHOWTIME

SHOWCASE CONFIDENTIEL

Je m’appelle Nicolas. J’écris des chansons. 

 

Pourquoi ? Voilà une question qui reviendra souvent…

 

Depuis plus de 15 ans, je suis le chanteur du groupe Mister Cover. J’interprète avec passion les succès des autres. Je gagne ma vie avec ce groupe. C’est mon métier. Mon activité principale. Je « mange » grâce aux concerts que donne ce groupe. Mais, c’est important de le préciser, je mange avec appétit. Toujours. Dans cette aventure humaine, mes frères et sœurs d’armes m’apportent tant… En retour, je leur donne le meilleur de moi-même. Et je n’ai pas l’intention d’arrêter. 

Cependant, au-delà de toute la richesse de cette entreprise, il me manquait quelque chose. Parce que manger est vital, mais il faut aussi se nourrir. 

 

Le moment était venu de combler ce vide, de noircir cette page blanche, de pallier cette frustration (oui, oui !) et de m’exprimer. De ne plus écouter les oiseaux de mauvais augure, les pessimistes, les négatifs. De faire taire mes propres pensées du même acabit. De cesser de me trouver des excuses. De briser les chaînes qui m’entravaient. Il était temps de prendre enfin soin de cette partie de moi. 

 

Chaque personne porte en elle tant de dimensions... Comme ce journaliste qui écrit des romans ou cette infirmière qui a ouvert son centre de bien-être ; cette infographiste qui a développé un atelier d’art floral ; cette architecte qui a monté un marché équitable de produits du terroir. Ce prof de math qui entraîne une équipe de foot après ses heures, ou encore ce joueur de foot qui évolue à l’étranger et revient défendre les couleurs de son pays. Pourquoi ne pourrais-je pas également explorer mes propres dimensions ?

 

Je ne suis pas particulièrement doué pour la peinture, je suis nul en dessin, je ne suis pas un danseur né, et je serais bien en peine d’écrire un roman… bref, j’ai préféré privilégier un domaine qui me colle à la peau depuis l’enfance : la musique. 

 

J’ai commencé à retravailler des textes laissés en jachère depuis plus de 20 ans. J’ai allumé mon ordi, branché un clavier, une guitare et un micro dans une carte son pour me constituer un petit « home studio ». Et les vannes se sont ouvertes. Elles étaient rouillées. Ce fut fastidieux. J’ai pu compter sur le soutien de mes proches. J’ai reçu des encouragements. J’ai été aidé par des compagnons de route. Finalement, chaque semaine, de nouvelles idées émergeaient et je tentais de les attraper avant qu’elles se sauvent. C’est très farouche, une idée ! J’ai tout noté, enregistré, modelé de mon mieux. 

 

Et puis vient la première angoisse : faire écouter son travail à quelqu’un du métier. Quelqu’un de compétent. Je vais rencontrer Charles « Charlie » De Schutter au Rec’n Roll studio. Nous avions déjà collaboré sur les productions CD/DVD/Blu-ray live de Mister Cover. Mais cette fois, c’était différent. Il ne perdrait pas son temps et je ne pourrais accepter de lui en faire perdre. Il ne pourrait rien me promettre. Au mieux, il mixerait et je repartirais avec une chouette démo. 

 

Je lui fais entendre les 4 titres les plus aboutis. Il écoute. Ne dit rien. Puis, à mon grand étonnement, il me dit : « Je te propose non seulement de les mixer, mais si tu es d’accord, j’aimerais surtout les produire. Il y a énormément de bonnes idées, il faut les mettre en forme. Reviens dans quelques mois avec de nouvelles chansons, qu’on puisse élargir le choix. »

 

Trois mois plus tard, en décembre 2017, j’entrais en studio sous la direction artistique de Charlie. Non pas pour une démo, mais carrément pour un EP 5 titres. Prêt à la diffusion. 

 

Je voulais écrire des textes cohérents et authentiques, produits dans de belles chansons. Je voulais un contenu riche dans un beau contenant. C’est chose faite. 

 

Depuis, les idées fusent, d’autres titres prennent vie. C’est grisant. Les collaborations se précisent. Les vannes sont ouvertes, et je ne compte pas les refermer. 

 

J’ai envie de monter sur scène avec « LES FURIEUX », des musiciens talentueux comme Xavier Bouillon, Antoine Goudeseune, Loris Tils et Ulysse Wautier, et d’y jouer mes chansons. Comme ultime étape du besoin de s’exprimer. 

 

Le 18 octobre 2018, Oh mon Dieu fera une première apparition publique sur la scène du Club de l’Ancienne Belgique et présentera le fruit de ces réalisations. 

 

Le jeudi 11 octobre 2018 à 20 h, soit une semaine avant ce rendez-vous bruxellois, je vous invite toutes et tous, mes amours, ma famille, mes amis, mes proches, à venir découvrir ce projet en primeur, au travers d’une représentation privée. Ce showcase se déroulera dans la bibliothèque des Moines de l’Abbaye de Bonne-Espérance. Là où tant de belles choses ont commencé, pour moi et pour tant d’autres. Je tiens à ce que vous soyez les témoins privilégiés de ce qui me tient à cœur depuis déjà de nombreux mois. Eh oui... j’ai envie que toute cette nouvelle aventure soit pleine de sens. 

 

Je deviens fébrile et impatient. Je suis ému et excité. Parfois, je ressens une sorte d’inquiétude ou d’angoisse et, l’instant d’après, une intense effervescence. Comme des montagnes russes. Que c’est bon !

 

Vite… que tout cela commence. Ah oui ! On me dit que cela a déjà commencé. 

Oh mon dieu, quelle impatience ! 

 

Alors pourquoi fallait-il que j’écrive des chansons ? 

Tout simplement parce que j’en avais besoin. 

 

Depuis, je me sens mieux. De mieux en mieux !

Nicolas

Formulaire de participation
Pour mieux vous accueillir, pourriez-vous compléter ce petit formulaire ?
arrow&v